find_place

Le « faire pour apprendre »

dans la filière

Inspection et Contrôle Non Destructif

Le 25 mars 2021
  • Louis Verneuil Formateur de filière Inspections et contrôles non destructifs

A l’occasion de l’arrivée dans notre atelier du nouveau matériel de mise en pratique de la filière Inspection et Contrôle Non Destructif (CND), faisons un zoom sur cette filière et les techniques apprises en appliquant notre objectif pédagogique le « faire pour apprendre ». 

Le Contrôle Non Destructif (CND), c’est quoi ?

Le/la technicien(ne) en contrôle non destructif (CND) a pour missions de contrôler la qualité d’une pièce ou d’une installation comme par exemple les soudures de structures métalliques. Il/elle doit détecter la moindre détérioration et évaluer son acceptabilité en utilisant des techniques qui n’altèrent pas et ne détériorent pas les pièces.

Le technicienne(ne) doit suivre les exigences de qualité de son client et des normes industrielles afin de mener sont contrôle à bien. La rigueur et l’adaptabilité sont de mises pour réussir ces missions.

Installation de la cabine d’interprétation, de l’étuve, de la cuve à brouillard avec l’aide des apprenants de la filière « Ligne de production automatisée ».

 

A L’Industreet, qu’est-ce-qu’on apprend ?

Plusieurs techniques sont essentielles pour pratiquer ce métier. A L’Industreet, nous mettons à disposition des apprenant(e)s tout le matériel nécessaire pour apprendre les gestes et les réflexes du métier en situation professionnelle opérationnelle.

Lumière sur l’atelier.

Les ultrasons – contrôle de l’intérieur d’une pièce

Le principe : une sonde envoie un signal ultrasonore dans une pièce métallique à contrôler, le signal rebondit sur un défaut, l’appareil mesure la distance parcourue par le signal et grâce à un référentiel on sait précisément où se trouve le défaut et sa profondeur.

Ici, Fodé, apprenant de la filière CND, est en train d’étalonner l’appareil qui sert à repérer les défauts internes de la pièces à partir d’un bloc de référence.

 

Le ressuage – contrôle de la surface d’une pièce

Le principe : on applique un pénétrant, une solution chimique qui s’insinue dans toutes les imperfections de surface. Après rinçage du surplus, une poudre sèche est répartie sur la pièce et les imperfections deviennent alors visibles ce qui était impossible à l’oeil nu. Pour plus de précision, le pénétrant peut être fluorescent. L’analyse de la pièce se fait alors dans une cabine d’interprétation sans lumière extérieure avec des néons à la lumière UV.

Le/la technicien(ne) CND évolue dans le secteur de l’industrie mais aussi dans le domaine de « la qualité ». Il/elle doit faire respecter les normes établies chez un client / dans un secteur et si une pièce ne les respecte pas, elle est soit détruite, soit réparée.

Pour savoir plus sur cette filière c’est ici, et sur notre pédagogie c’est .