Technicien/Technicienne de contrôle non destructif - L'INDUSTREET
find_place
forme-01
forme-02
forme-03
Inspection et contrôle non destructif

Technicien/Technicienne de contrôle non destructif

À propos

Technicien/Technicienne de contrôle non destructif, c’est quoi ?

Ton rôle ? Contrôler la qualité d’une pièce, d’une machine, d’un équipement comme par exemple les structures métalliques. Ton œil de lynx doit détecter le moindre défaut et évaluer leur qualité en utilisant des techniques qui ne les détruisent ou ne les détériorent pas. C’est un peu comme le médecin qui te fait passer des radios pour savoir si ton fémur est cassé sans avoir à t’ouvrir pour le constater. Dans l’industrie, c’est pareil : tu dois soumettre ta pièce à une série d’examens techniques pour savoir si elle est « en bonne santé » ou comprendre comment « guérir sa blessure ». Et tout ça, sans l’endommager.

Qualités requises

Quelles sont les qualités requises ?

Tu dois être minutieux/minutieuse et patient/patiente.

Ton boulot consiste à t’assurer que les pièces et les équipements de ton entreprise restent en bon état et surtout, qu’ils respectent les normes. Or, les réglementations industrielles sont très nombreuses. Pas question d’en négliger une pour passer plus vite à autre chose !

Tu dois être curieux/curieuse.

Il est important de vouloir dans ton métier apprendre en permanence. Les normes réglementaires peuvent changer très vite et tu dois sans cesse mettre à jour tes connaissances. Bien sûr, ton entreprise te proposera une formation en continu pour ne jamais être à la traîne.

Diplomate mais inflexible sont les qualités attendues.

Tu devras faire respecter les consignes de sécurité. Mais attention, on ne te demande pas d’être un véritable tyran ! Tu dois expliquer aux personnes qui t’entourent pourquoi tu leur imposes certaines règles. Tu verras, elles les appliqueront beaucoup mieux si elles comprennent leur utilité.

Tu dois avoir le sens de l’organisation.

Autonome, tu devras planifier ton travail pour ne jamais être débordé/débordée tout en étant prêt/prête à modifier ton emploi du temps pour t’adapter à des imprévus (météo, accessibilité, contraintes d’exploitation…).

Compétences

Quelles sont les compétences demandées pour exercer ce métier ?

Si tu ne maîtrises pas encore toutes ces compétences, il ne faut pas que tu renonces à cette profession, bien au contraire : tu assimileras ces connaissances à l’Industreet.
Les métaux ne doivent avoir aucun secret pour toi.

Tu dois aussi être capable de réaliser des opérations simples comme des soudures. Il faudra aussi que tu connaisses tous les outils (oscillogramme, appareils de radiographie…) et les procédures de contrôle sur le bout des doigts. Et bien sûr, que tu saches interpréter les résultats obtenus.

Quelques connaissances en physique et en chimie sont aussi bienvenues !

Tu dois comprendre et savoir expliquer quelques phénomènes comme la corrosion des métaux ou encore connaître leur structure ou leur composition.

Tu dois aussi savoir ce qui se passe avant ou après ton opération et avoir une connaissance globale de l’ensemble du processus de production.

Laisse parler ta curiosité et ne reste pas focalisé/focalisée sur ta seule intervention.

Les bases mathématiques sont là encore des pré-requis pour exercer la profession de technicien ou technicienne de contrôle non destructif.

Mais ne t’en fais pas, tu n’as pas besoin de t’appeler Pythagore ou Einstein, de connaître toutes les règles trigonométriques ou de démontrer un théorème. Savoir réaliser des calculs simples ou apprécier des volumes peut être suffisant.

Si ton métier est très technique, il nécessite aussi de communiquer auprès de tes collègues et de ta hiérarchie, à l’oral comme à l’écrit, avec la rédaction de mails ou de rapports détaillés sur les dysfonctionnements.

C’est donc un plus si tu parviens à t’exprimer correctement. Sache d’ailleurs que c’est une compétence qui peut faire la différence lors d’un entretien d’embauche.

Une bonne capacité d’adaptation est là encore attendue.

Tu dois savoir te fondre dans un collectif et répondre aux demandes de ton employeur. Tout en étant autonome au quotidien.

Débouchés

Quels débouchés ?

Automobile, nucléaire, BTP, aéronautique… Tu pourras travailler dans les secteurs dans lesquels il est nécessaire de contrôler des pièces métalliques. Sache que tu peux intégrer une entreprise ou alors être employé/employée chez un prestataire spécialisé dans le contrôle. Dans le deuxième cas de figure, tu seras amené/amenée à être envoyé/envoyée un peu partout en fonction des besoins et des demandes des sociétés. Et de la demande, il y en a dans ce domaine !

Salaire

Quel salaire ?

Un débutant/une débutante pourra gagner entre 1500 et 1700 euros nets par mois. Bien sûr, en progressant au sein de ton entreprise, ce salaire augmentera au cours des années, lorsque tu auras fait tes épreuves.

Évolution

Quels sont les perspectives d’évolution ?

Avec un peu d’expérience, tu auras peut-être à gérer et à encadrer des équipes. Par la suite, tu pourras, si tu le désires, devenir analyste ou inspecteur/inspectrice des installations, intégrer une équipe de maintenance.