find_place

Le 19 novembre, à Stains, en Seine Saint-Denis, Total a posé la première pierre de L’Industreet, sur le lieu même du campus en construction. Un moment symbolique fort qui a rassemblé jeunes, institutionnels, représentants d’associations, d’entreprises…

 

La première pierre de L’Industreet a été posée le 19 novembre dernier. Ce campus novateur d’apprentissage des nouveaux métiers de l’industrie ouvrira ses portes à Stains dès l’automne 2020. Il accueillera gratuitement une centaine de jeunes femmes et jeunes hommes de 18 à 25 ans dans un premier temps, et, à terme, 400 apprenants, avec ou sans qualification.

 

« Chaque année 100 000 jeunes en France sortent du système scolaire sans qualification, c’est un gâchis énorme pour la société qui a besoin de ces talents » a rappelé Patrick Pouyanné, Président- Directeur général de Total, en introduction. « Nous avons voulu innover pour donner envie à des jeunes, qui n’ont pas trouvé leur voie dans un cursus habituel, d’aller vers des métiers de l’industrie du futur ».

Innovant ce campus l’est à plusieurs titres. Tout d’abord dans sa pédagogie puisqu’ « il s’appuie sur des modèles d’apprentissage différents, davantage en cohérence avec le monde du travail. Il s’agit non seulement de former à la maitrise d’un geste technique mais aussi d’apprendre des compétences comportementales qui permettent de bien s’intégrer et d’évoluer en entreprise » a commenté Olivier Riboud, Directeur de L’Industreet.

 

Pour les jeunes et les associations qui participent à la construction de ce projet, c’est l’absence de prérequis qui fait la différence « pas besoin de qualification, la sélection se fait sur la motivation du candidat » ainsi que l’accompagnement individualisé « des cursus sur mesure, un soutien personnalisé jusqu’à la recherche d’emploi ».

 

Et si le projet semble répondre aussi bien aux attentes, c’est parce qu’il a associé dès le début les jeunes bénéficiaires ainsi que les entreprises, les collectivités territoriales, les acteurs de la formation et de l’insertion professionnelle. « C’est un projet que nous construisons depuis un an pour les jeunes mais surtout avec les jeunes », a commenté Safia Tami, Directrice des partenariats et du recrutement de L’Industreet. Une démarche saluée par le Maire de Stains, Azzédine Taibi qui a qualifié l’approche de « solidaire et respectueuse dans un territoire où le chômage des jeunes atteint 40% ».

 

Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, a conclu l’évènement en saluant l’engagement de Total Foundation en faveur de l’insertion des jeunes et en félicitant tous les acteurs de L’Industreet pour « cette collaboration public-privé qui permet de faire bouger les lignes et d’inventer des choses qui n’existaient pas hier ».

 

Events liés